La belle et la bête – Christophe Gans

La belle et la bête

 

Synopsis: 1810. Après le naufrage de ses navires, un marchand ruiné doit s’exiler à la campagne avec ses six enfants. Parmi eux se trouve Belle, la plus jeune de ses filles, joyeuse et pleine de grâce. Lors d’un éprouvant voyage, le Marchand découvre le domaine magique de la Bête qui le condamne à mort pour lui avoir volé une rose. Se sentant responsable du terrible sort qui s’abat sur sa famille, Belle décide de se sacrifier à la place de son père. Au château de la Bête, ce n’est pas la mort qui attend Belle, mais une vie étrange, où se mêlent les instants de féerie, d’allégresse et de mélancolie.

Note: 7/10

Critique: Le début du film prend le temps de nous exposer la vie de la famille de Belle. Ses deux soeurs sont exactement comme on les imaginent superficielles et agaçantes (Audrey Lamy est particulièrement fraîche et rigolote). Ses trois frères, généralement moins présents dans les différentes versions du conte, ont ici des rôles importants. Ils apportent de la variété dans les personnages: l’aîné fréquente des cercles de brigands et a contracté de nombreuses dettes, le second est écrivain et le benjamin a encore du mal à s’affirmer et à se démarquer des autres. Le père est certes sympathique mais il semble dépassé tant par ses problèmes économiques que par l’aventure qu’il vit sur le domaine de la bête. Cette longue introduction permet donc de décrire certains aspects de la société (commerce, dettes…) de l’époque et crée une attente.

Le film bascule ensuite dans le fantastique avec le domaine de la Bête. Cette partie est très réussie visuellement! Le passé de la Bête nous est  raconté à travers des flash-back qui sont aussi des sorte de rêves ou visions de Belle. Ils sont élégants et permettent à Vincent Cassel d’être présent dans son aspect normal. En revanche, les petites créatures  du château citées comme les meilleurs amis de Belle dans la voix-off ne sont pas du tout exploités et c’est dommage.

Il s’agit donc d’un joli film, très réussi visuellement et qui saura plaire à un public familial.

Publicités

9 réflexions sur “La belle et la bête – Christophe Gans

  1. Personnellement, j’ai bien aimé l’esthétique du film (la réalisation est vraiment efficace avec notamment les liens livre/film (fondus enchaînés entre autre) ; par contre, j’ai trouvé le rythme trop lent et l’intrigue avec Perducas superflue. Pour ma part, je trouve que l’histoire de base se suffit à elle-même. Je conseille donc le visionnage de la version avec Jean Marais en noir et blanc.

  2. C’est prévu que je le vois à mon retour en France. Après j’ignore si je vais aimer ou pas mais j’ai lu la version originale de Mme de Villeneuve. Si l’histoire était excellente, la fin était un peu tirée par les cheveux. Je verrai bien 🙂

  3. Personnellement j’ai passé un bon moment mais je ne suis pas sure de le recommander; Joli esthétique, beau jeu des acteurs mais rien de naturel ni de recherché.
    Je suis ravie d’avoir découvert ton blog en tous cas. Les critiques cinématographiques ca aide souvent pour ne pas se planter 🙂

  4. J’ai vu aussi ce film et j’ai été un peu déçue, je m’attendais à un peu plus d’action mais bon c’est un film grand public alors..cela n’a rien à voir avec le Pacte des Loups. Les effets spéciaux sont très bien fait et les acteurs sont excellents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s