La Révolution française – Roberto Enrico et Richard T. Heffron

revolution

Note: 07/10

En 1989, à l’occasion de la célébration du bicentenaire de la Révolution française le projet (très audacieux) de faire un film pédagogique regroupant les principaux évènements est réalisé. Le résultat d’une durée de près de six heures est divisé en deux parties Les années Lumières réalisé par Roberto Enrico (Le vieux fusil) et Les années terribles réalisé par Richard T. Heffron. Le casting comprend de grands acteurs de l’époque (Jane Seymour, Klaus-Maria Brandauer, Sam Neill, Claudia Cardinale…) et de futurs acteurs célèbres comme François Cluzet.

Comme promis, les moments forts de la Révolution sont bien présents. Lorsque c’est possible, la réalisation s’inspire de tableaux célèbres. Esthétiquement, le film est très réussi. Cependant, la période qui s’étend entre l’exécution de Danton et celle de Robespierre (avril 1794 à juillet 1794) et qui correspond à la dernière demi-heure du film est un peu bâclée. Elle présente une vision assez caricaturale de Robespierre. Autre reproche, les évènements de Vendée, élément très polémique de la Révolution, sont très peu évoqués. J’ai enfin été un peu gênée par les doublages de certains acteurs étrangers notamment celui de Klaus-Maria Brandauer qui interprète Danton.

prisebastille
Prise de la Bastille (14 juillet 1789)

Les acteurs sont très bien choisis pour leurs rôles respectifs, le film respecte les différentes personnalités des protagonistes: le meilleur exemple est selon moi Camille Desmoulins interprété par François Cluzet, il est passionné tant par les évènements historiques que par son amour pour Lucile.  On peut aussi citer la caractère bon-vivant de Danton, la rigueur de Robespierre, la résignation de Louis XVI. Le film permet aussi de montrer plus clairement leurs liens d’amitiés mis à mal par les évènements et les désaccords politiques.

Mariage de Camille Desmoulins (François Cluzet) avec Lucile (Marie Bunel). Ils ont pour témoins Danton (Klaus Maria Brandauer) et Maximilien de Robespierre (Andrzej Seweryn)
Mariage de Camille Desmoulins (François Cluzet) avec Lucile (Marie Bunel). Ils ont pour témoins Danton (Klaus Maria Brandauer) et Maximilien de Robespierre (Andrzej Seweryn)
Marie-Antoinette (Jane Seymour) et ses enfants (interprétés par les propres enfants de l'actrice)
Marie-Antoinette (Jane Seymour) et ses enfants (interprétés par les propres enfants de l’actrice)

Malgré quelques défauts, le film réussit donc globalement son pari de proposer une mise en scène condensée et pédagogique de la Révolution française. Les acteurs y sont pour beaucoup.

Publicités

5 réflexions sur “La Révolution française – Roberto Enrico et Richard T. Heffron

  1. Dommage qu’il y ait des erreurs… mais ce doit être intéressant à voir pour les voisins des français qui ne savent pas grand-chose sur cette sombre période, sans compter les erreurs Historiques qui font de Robespierre un mauvais homme, alors qu’on est loin du compte…

  2. J’avais regardé ce film en cours d’histoire au collège. Je dois dire que ça faisait un bon support pour illustrer les cours sur la Révolution.
    Je le regarderai bien de nouveau en tout cas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s