Le club des incorrigibles optimistes – Jean-Michel Guenassia

Club

Résumé: Michel Marini avait douze ans en 1959, à l’époque du rock’n’roll et de la guerre d’Algérie. Il était photographe amateur, lecteur compulsif et joueur de baby-foot au Balto de Denfert-Rochereau. Dans l’arrière-salle du bistrot, il a rencontré Igor, Léonid, Sacha, Imré et les autres, qui avaient traversé le Rideau de Fer pour sauver leur peau, abandonnant leurs amours, leur famille, trahissant leurs idéaux et tout ce qu’ils étaient. Ils s’étaient retrouvés à Paris dans ce club d’échecs d’arrière-salle que fréquentaient aussi Kessel et Sartre. Et ils étaient liés par un terrible secret que Michel finirait par découvrir. Cette rencontre bouleversa définitivement la vie du jeune garçon. Parce qu’ils étaient tous d’incorrigibles optimistes. Il manifeste un naturel épatant pour développer une dispute à table, nous faire partager les discussions entre un Russe communiste et un Hongrois antistalinien.

Note: 7/10

Critique: Jean-Michel Guenassia livre un roman assez énorme que l’on devine être en grande partie autobiographique et qui a rencontré un grand succès. J’en attendais donc beaucoup. Il a l’ambition de développé un roman assez global avec plusieurs couches d’intrigue (l’histoire politique de la période: guerre froide et guerre d’Algérie, les nouveautés culturelles des 1960’s, ainsi que l’histoire familiale et personnelle de Michel). J’exagère sans doute un peu mais je pense que cette démarche peut être comparée à celle de Léon Tolstoi par exemple.

Le narrateur évoque donc ses parents venant de milieux sociaux différents et dont l’histoire se mêle à la grande (magasin d’électroménager qui profite des Trente Glorieuses, une partie de la famille est rapatriée d’Algérie…). Cependant, Michel est très absent du domicile familiale préférant passer son temps au club d’échec, avec Cécile la petite-amie de son frère ou encore en se cultivant.

Les membres du « club » sont décrits progressivement, on est donc parfois un peu perdu au début du roman. Mon préféré est Léonid pilote d’avion ayant quitté la Russie non pas pour des raisons politiques mais pouvoir vivre un amour fou avec une hôtesse de l’air française. Les relations entre ces réfugiés sont loin d’être idylliques: moqueries, disputes et rancunes sont très présentes même s’ils ont beaucoup en commun et qu’ils s’entraident occasionnellement. Les déceptions familiales et amicales sont nombreuses tout au long du roman et laissent un gout amer à Michel. Les thèmes de l’abandon et de la lâcheté sont très présents. En effet, beaucoup de membres de son entourage disparaissent sans donner de nouvelles…

C’est finalement la « culture » qui semble être le meilleur héritage que Michel garde de son adolescence.  Il lit même en cours et même en marchant dans la rue! Il choisit de lire toute l’oeuvre d’un auteur par ordre chronologique. Il découvre également le cinéma qu’il dévore dans toutes les langues.

« Les auteurs russes m’ont valu une ribambelle de colles. Quand il commençait à pleuvoir, je me rangeais sous un proche pour poursuivre tranquille. La période Tolstoï a été un mois noir. La bataille de Borodino a entraîné trois heures de colle. Quand, quelques jours plus tard, j’ai expliqué à l’appariteur, un pion thésard, que mon retard était dû au suicide d’Anna Karénine, il a cru que je me foutais de lui. J’ai aggravé mon cas en avouant que je n’avais pas compris pour quel motif elle se suicidait. J’avais été obligé de revenir en arrière par peur d’en avoir manqué la raison. »

S’il est frustrant pour le lecteur de découvrir le passé des membres du clubs au compte-goutte, Jean-Michel Guenassia réussit son pari de développer plusieurs niveaux narratifs et de créer un suspense à propos des relations qui unissent réellement les membres du club.

Publicités

2 réflexions sur “Le club des incorrigibles optimistes – Jean-Michel Guenassia

  1. Il est dans ma PAL, j’attends de le lire avec impatience mais pour cela, il faut que je trouve le « bon » moment 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s