Her – Spike Jonze

Her

Résumé: Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de ‘Samantha’, une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…

Note: 7,5/10

Critique: Alors que le synopsis laisse imaginer un monde assez froid où la misère sentimentale est la règle, Spike Jonze nous propose en fait un monde assez chaleureux avec une quasi-absence de cynisme. Visuellement, il s’agit d’un monde où le rose est très présent et où le bleu est totalement absent. Le réalisateur a fait confiance au directeur de photographie Hoyte Van Hoytema pour créer cette atmosphère très douce. Si Théodore vit entouré de nouvelles technologies son look vestimentaire est vintage (pantalon taille haute et moustache) et Los Angeles est débarrassée des voitures, des panneaux publicitaires et de la pollution. Il semble plutôt épanoui par son métier d’écrivain de lettres d’amour et il est apprécié par ses collègues. Sa principale amie habite dans le même building que lui est et interprétée par une Amy Adams très naturelle. C’est une actrice que j’aime de plus en plus.

Bien qu’ayant un style bien à lui, Spike Jonze est influencé par un grand nombre de réalisateurs, le passé de Théodore avec Catherine (Rooney Mara) est parfois traité à la Terrence Malick par des moments de grâce mais aussi avec quelques dialogues cinglants à la Woody Allen.

C’est dans ce contexte que naît une complicité grandissante entre Théodore qu’on devine assez fragile et Samantha. Je préfère ne pas trop vous dévoiler d’informations sur leur histoire si ce n’est qu’elle fait face aux mêmes moments de partages et de complicité mais aussi de doutes et d’incompréhension qu’une histoire d’amour classique. L’évolution de leur relation est parfois surprenante et la fin est à la fois triste et empreinte d’espoir. C’est un film que je pense re-visionner dans des moments de blues.

Publicités

4 réflexions sur “Her – Spike Jonze

  1. J’ai beaucoup appréciée la beauté des images et comment le réalisateur traduisant l’absence physique de Sam, un réel message est véhiculé et c’est un récit très troublant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s