L’amour et les forêts – Eric Reinhardt

l-amour-et-les-forets

J’avais énormément entendu parler de ce roman à sa publication en 2014, je suis donc ravie qu’il fasse partie de la sélection du Prix du roman des étudiants 2015. L’auteur s’inspire des confidences de plusieurs lectrices qui lui ont confié être victimes d’harcèlement conjugal et ont souhaité qu’il en fasse un roman.

Eric Reinhadt n’en fait pas seulement un roman social et psychologique sur le harcèlement conjugal. Il évoque les scènes d’interrogatoires conjugaux quasi-quotidiens ainsi que les stratégies mises en place par l’époux de l’héroïne Bénédicte Ombredanne pour limiter ses contacts avec le monde extérieur. L’une d’elles consistent par exemple à gérer le budget familial à l’euro près pour empêcher son épouse de prendre le moindre verre à l’extérieur.

Mais le livre prend plutôt la forme d’une enquête que mène le narrateur-auteur Eric Reinhardt pour comprendre comment une femme de 36 ans, cultivée, idéaliste et parfaitement consciente de ce que lui fait vivre son mari a-t’elle pu ne arriver là. Et comment réagit-elle à cette situation?

Pour comprendre son comportement, il faut donner une importance considérable à l’influence de la littérature et en particulier l’oeuvre d’Auguste de Villiers de l’Isle-Adam (1838-1889). Cet auteur du XIXe siècle exalte l’idéalisme amoureux, de quelques moments de grâce, suivis d’une déception qui condamne au malheur définitif. La vie de Bénédicte s’est construite à cette image. Elle vit dans une forme de déni de la réalité et aussi surprenant que cela puisse paraître, elle semble croire au prince charmant à la possibilité de vivre un conte de fée.

D’autre part, Bénédicte a tendance à cloisonner chaque partie de sa vie (famille couple, amis) ce qui rend son portrait complexe, on découvre progressivement des aspects très importants de son existence.

Eric Reinhardt mène cette enquête avec talent, certains passages de confidences ou de règlement de compte entre époux sont particulièrement forts. On est secoué par ce roman ce qui pousse à le lire dans une durée assez réduite. Cependant, je pense que l’auteur aurait pu faire preuve d’un peu plus de simplicité. Les 50 premières pages, dans lesquelles il décrit sa difficulté à se surpasser suite au succès de son précédent roman est franchement lourde. Par la suite, même si le roman est de grande qualité, j’aurais aimé que « le romancier se regarde un peu moins écrire ».

En bref, il s’agit d’un roman très fort qui secoue le lecteur. Il ne s’arrête pas à la description d’un phénomène de société mais embrasse plusieurs thèmes et niveaux de réflexion pour créer une héroïne très complexe.

romanetudiants

Roman lu dans le cadre du Prix du Roman des étudiants France-culture- Télérama.

Publicités

4 réflexions sur “L’amour et les forêts – Eric Reinhardt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s