Les évènements – Jean Rolin

les-evenements

Résumé de l’éditeur: Les Événements est le récit d’une traversée de la France dans le contexte d’une guerre civile dont les enjeux, pas plus que les causes, ne seront précisés. Il ne s’agit aucunement, en effet, d’un ouvrage de prospective ou de politique-fiction, mais d’une tentative de description d’un pays « normal » (comme son actuel président), soudainement confronté à la violence, à la destruction, à la pénurie, et plus généralement à une perturbation massive de ses habitudes et de son mode de vie.

Critique: Ce roman qui pourrait être considéré comme un roman d’anticipation par les plus pessimistes suit le trajet du narrateur sobrement appelé « Le narrateur » de Paris vers le sud de la France. Il m’a fallu un certain temps avant de comprendre que l’objet du roman était de décrire le paysage urbain et l’aménagement du territoire français dans un contexte de guerre. Les interactions du narrateur avec d’autres personnages sont expédiées en quelques lignes. Cela donne donc un ouvrage presque entièrement consacré aux paysages français dans lesquels le narrateur critique la laideur de nombreux bâtiments et autres zones commerciales.

« Il semble aussi que dès le début des évènements, l’armurerie du chasseur solognot, à l’angle de la rue du Marché, ait été mise à sac, si peu adapté à un usage militaire que fut le matériel dont elle disposait. Quand à la forêt, elle est si présente à Salbris quand l’aperçoit déjà depuis les locaux de Pôle-Emploi, en face de l’hôtel de ville, c’est à dire bien avant d’atteindre le Carrefour Market, ou le bâtiment également vaste, mais sensiblement plus hideux, qui abrite l’entreprise Les Belles Portes de France, meubles Aubrun. »

Au fur et à mesure de son périple, la Narrateur réapprend à s’émerveiller devant certains paysages naturels. Son arrivée dans le sud coïncide également avec complexification du récit. Le Narrateur évoque davantage la situation politique ressemblant à la guerre d’Espagne de part la division en de nombreux sous-groupes des personnes engagées à très gauche. Il décrit également des djihadistes. Le tout donne une impression que l’Histoire se repère de façon assez monotone.

Au final, il s’agit d’un roman étrange, dont le personnage principal-narrateur semble totalement indifférent aux êtres humains. Il peut faire penser par moment aux philosophes stoïciens ou encore à Meursault dans L’étranger d’Albert Camus. Ce parti pris d’évoquer uniquement le paysage français ne pas vraiment convaincue.

Publicités

2 réflexions sur “Les évènements – Jean Rolin

  1. Je ne suis pas certaine d’avoir envie de le lire – en tout cas pas dans l’immédiat – mais ce parti pris sur les paysages est surprenant et intriguant 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s