La nuit des temps – René Barjavel

la-nuit-des-temps

Résumé: L’Antarctique. À la tête d’une mission scientifique française, le professeur Simon fore la glace depuis ce qui semble une éternité. Dans le grand désert blanc, il n’y a rien, juste le froid, le vent, le silence. Jusqu’à ce son, très faible. À plus de 900 mètres sous la glace, quelque chose appelle. Dans l’euphorie générale, une expédition vers le centre de la Terre se met en place.

Chronique: J’ai été agréablement surprise par l’entrée en matière du roman qui décrit de façon assez concise et efficace le fonctionnement des recherches monotones au pôle sud. La découverte d’un élément provenant d’une civilisation ancienne et inconnue attire la convoitise de toute la planète. C’est l’occasion pour René Barjavel de dresser un portrait au vitriol de la société des années 1960 (Médias, Etats organisés en blocs, société de consommation). Chaque nation envoie des scientifiques pour la représenter. Ces derniers sont stéréotypés, le représentant américain Hoover, engoncé dans son surpoids et sa mentalité matérialiste est particulièrement comique. Le personnage principal, Simon est un homme sensible et assez seul donc « disponible » pour vivre une fascination pour cette civilisation perdue.

La suite du roman est moins originale puisqu’elle reprend le thème très classique d’une civilisation perdue présentée comme une utopie. Tout y est parfaitement maîtrisé de la gestion des ressources aux relations humaines. Ce monde est cependant menacé par sa rivalité avec d’autres peuples. C’est une nouvelle occasion pour l’auteur de critiquer la société des années 1960. Ce monde est décrit par l’unique survivante Eléa réveillée d’un sommeil de 600 000 ans par les scientifiques. Pour Simon il s’agit d’un coup de foudre immédiat mais ce n’est pas la seule histoire d’amour du roman…

Sans citer les oeuvres de science-fiction, ce roman s’appuie sur des références littéraires pléthoriques parmi lesquelles on peut citer La belle au bois dormant, Roméo et Juliette ou encore Orphée et Eurydice.

Ce roman de science-fiction est donc assez rafraîchissant si je peux me permettre l’expression, il ne manque pas d’humour et de piques lancées à la société des années 1960. L’histoire d’Eléa est intéressante, elle est une authentique héroïne combattive et émouvante. Mais je n’est pas non plus été submergée par l’émotion comme c’est visiblement le cas pour beaucoup de lecteurs de ce roman.

Publicités

9 réflexions sur “La nuit des temps – René Barjavel

  1. Je garde un bon souvenir de ce roman que j’ai lu plus jeune. Je pense qu’aujourd’hui je n’aurais pas le même regard sur l’histoire, j’essayerai de prendre le temps de le relire un jour mais il y a tellement de livres à découvrir sur ma PAL…que je suis un peu débordée

  2. Oh la la, j’ai lu ce roman il y a plus de 15 ans, j’avais apprécié mais je me rends compte que j’ai quasi tout oublié ! J’aimerais bien le relire, mais j’ai tellement de choses à lire … Et d’autres titres de l’auteur à découvrir…Je veux plus de temps pour lire et m’occuper du blog 😉

  3. Lu pour l’école, il y a heu… un certain temps, adoré, pleuré, mais n’oserais jamais le relire parce que je sais que ça ne passerait plus… mais je le garde en souvenir d’une très belle lecture 😉

  4. Je l’avais moi aussi lu il y a quelques années, étant adolescente, et j’avais adoré, j’en garde un super souvenir ! Je devrais le relire, je pense que ça me plairait encore 🙂

  5. Le premier livre de science fiction que j’ai lu et je remercie tous les jours ma prof de français du collège car ce livre (sans être parfait) m’a permis de découvrir un auteur génial et m’a ouvert sur un genre que maintenant j’adore ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s