Angélique – Ariel Zeitoun

angelique2013

Synopsis: Le destin incroyable d’Angélique : une jeune fille aussi belle qu’insoumise, qui trouvera dans son amour pour Joffrey de Peyrac la force de combattre l’injustice et la tyrannie dans un siècle en proie aux luttes de pouvoir, aux inégalités et à l’oppression…

Note: 04/10

Chronique: Je ne suis pas une spécialiste des romans ni des adaptations d’Angélique marquise des anges. J’ai l’image d’aventures rocambolesques et érotiques portées par des personnages dotés d’une grande force de caractère.

Le film s’ouvre sur une scène montrant Angélique (Nora Arnezeder)  en fuite, déguisée et blessée. Le reste du film est donc un long flash-back sur la jeunesse puis le mariage d’Angélique avec le comte de Peyrac (Gérard Lanvin). Les châteaux paraissent reconstitués en 3D pour les vues extérieures, les décors sont « cheap » et l’image est grisâtre. Les costumes d’Angélique sont en revanche très réussis et il sont utilisés habilement dans les scènes de bravoure de l’héroïne.

L’histoire personnelle d’Angelique se mêle aux complots qui ont eu lieu durant le règne de Louis XIV. En effet, alors qu’elle était enfant, elle a surpris une discussion entre frondeurs.  Il s’agit d’aristocrates et de parlementaires ayant tenté de renverser Louis XIV alors qu’il était mineur. À cette occasion elle a subtilisé des lettres qui sont des preuves de l’implication de certaines personnes. Cet épisode fait d’elle une cible pour ces personnes mais lui donne aussi une sorte d’avantage qu’elle pourra utiliser pour prouver sa loyauté au roi si nécessaire. Cette intrigue politique n’est pas très habilement développée non plus. Les rares duels à l’épée sont mous. Les personnages secondaires ne sont guère aidés par leurs perruques et leur faible présence à l’écran (Matthieu Kassovitz et Tomer Sisley en font les frais).

On comprend donc mieux pourquoi il n’y aura pas de suite comme prévu initialement. Le seul point positif de ce film sont les interprétations convaincantes de Nora Arnezeder et de Gérard Lanvin.

Publicités

3 réflexions sur “Angélique – Ariel Zeitoun

  1. Je ne sais plus combien de fois j’ai regardé les films Angélique dans ma jeunesse. Romantisme et action avec Robert Hossein et Michelle Mercier, tout ce qu’attendait les jeunes filles de l’époque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s