Le cinquième pouvoir – Bill Condon

5pouvoir

Synopsis (Allociné): En rendant publics des documents confidentiels, ils ont fait vaciller les plus grands pouvoirs de la planète. La révélation d’informations ultra-secrètes explosives a mis en lumière un monde jusque-là inconnu. WikiLeaks a changé la donne à jamais. Comment Julian Assange (Benedict Cumberbatch), fondateur de WikiLeaks, et Daniel Domscheit-Berg (Daniel Brühl), ont-ils pu obtenir ces documents ? Comment est né leur site qui, en quelques mois, a réussi à révéler bien plus de secrets que tous les plus grands médias officiels réunis ?

Note: 5,5/10

Chronique: Malgré un sujet très polémique, ce film était passé presque inaperçu lors de sa sortie en France (30 000 entrées). Ce film se base sur deux livres plutôt critiques envers Julian Assange notamment celui écrit par son ancien  collaborateur Daniel Domscheit-Berg.

La première partie du film est centrée sur leur collaboration, Julian Assange est présenté comme un personnage très étrange (passé douloureux, grande solitude et très peu d’empathie). Daniel, est plus intégré socialement il travaille et aide bénévolement Julian a mettre en place le site Wikileaks, il utilise même ses économies pour acheter davantage de serveurs. Les premiers scandales éclatent avec notamment celui de la banque suisse Julius Bär accusée de montages financiers couvrant des fraudes fiscales. Ils doivent se résoudre à agrandir leur équipe. Les désaccords entre Julian et Daniel sont croissants notamment à propos des conséquences de leurs révélations sur la vie privée voire la sécurité des personnes.

La seconde partie du film se concentre davantage sur les relations qui se tissent entre la presse traditionnelle et Wikileaks ainsi que sur les scandales diplomatiques. J’aurais aimé que cet aspect géopolitique soit plus approfondi et que les réactions d’autres pays que les Etats-Unis soient évoquées.

La mise en scène est assez dynamique pour mieux faire passer l’aspect « informatique » mais frôle parfois le clip pop.  Le scénario choisit donc de montrer Julian Assange comme un personnage étrange, assez inssaisissable comme si seule une personnalité trouble était capable d’un tel scandale. Même s’il ne montre évidemment pas toute la réalité sur cette affaire, je pense qu’il s’agit d’un bonne introduction à Wikileaks.

Publicités

3 réflexions sur “Le cinquième pouvoir – Bill Condon

  1. ça pourrait faire un très bon premier épisode à une saga alors ?
    Je pense que j’y jetterais un oeil car c’est vrai qu’au cinéma il est sorti en coup de vent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s