Only lovers left alive – Jim Jarmuch

Onlyloversleftalive

Synopsis: Dans les villes romantiques et désolées que sont Détroit et Tanger, Adam (Tom Hiddelston), un musicien underground, profondément déprimé par la tournure qu’ont prise les activités humaines, retrouve Eve (Tilda Swinton), son amante, une femme endurante et énigmatique. Leur histoire d’amour dure depuis plusieurs siècles, mais leur idylle débauchée est bientôt perturbée par l’arrivée de la petite sœur d’Eve, aussi extravagante qu’incontrôlable. Ces deux êtres en marge, sages mais fragiles, peuvent-ils continuer à survivre dans un monde moderne qui s’effondre autour d’eux ?

Chronique:  Ce film a été pour moi un véritable coup de coeur grâce à ses personnages et à son point de vue original sur les vampires (sujet ô combien traité par le cinéma).

Le couple de vampires impressionne par sa complicité à travers les siècles et les différents lieux de vie. Leur quotidien est ritualisé pour pouvoir vivre la nuit, profiter de la musique et s’approvisionner en sang de bonne qualité. Ce quotidien bien rôdé devient vite envoûtant au rythme de la musique. Peu d’autres personnages entourent ce couple mais ils sont tout aussi intéressants notamment Christopher Marlowe le fameux contemporain de Shakespeare interprété par John Hurt.

La fidélité de ce couple et leur mode de vie assez casanier offre un contraste avec le fait qu’ils vivent la nuit et possèdent une réputation sulfureuse. La misanthropie de Adam est assez comique compte tenu de son statut de grand musicien que ses fans cherchent partout. Dans ce film, ce sont les vampires qui font preuve d’une certaine sagesse, ils regarde les Hommes (qu’ils surnomment les « zombies ») avec un profond mépris. En effet, les vampires portent un regard très dur sur cette espèce humaine qui contamine son propre sang, ses propres ressources naturelles (eaux) et dont les villes deviennent parfois de vrais dépotoirs industriels comme Detroit où vit Adam. Ces dérèglements fragilisent indirectement la vie des vampires.

Il s’agit donc d’un film très envoûtant, le réalisateur nous surprend en choisissant le point de vue des vampires pour exprimer une certaine sagesse et aborder l’histoire des êtres humains sur le très long terme.

Publicités

6 réflexions sur “Only lovers left alive – Jim Jarmuch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s