The Girl on the Train – Paula Hawking

the-girl-on-the-train

Résumé: Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux.

Chronique: Impossible de passer à côté du thriller de l’été qui sera bientôt adapté au cinéma. J’attendais beaucoup de ce roman que je voyais un peu comme le Gone Girl anglais. Même si l’idée de départ est très bonne j’ai été un peu déçue par l’ensemble.

L’auteure utilise un procédé de narration assez « pratique » et très répandu actuellement, elle sépare les points de vue de trois femmes: la principale narratrice Rachel, la disparue Megan ainsi que Anna la nouvelle compagne de l’ex-mari de Rachel. Leurs impressions sont datées et séparées entre le matin et le soir. Tout cela est un peu « facile » de la part de l’auteure. Le début est tout même très intéressant, Rachel est une alcoolique, souffrant de gros black-out et un brin manipulatrice. Elle offre un beau potentiel pour un thriller psychologique.

Un roman ancré dans la banlieue londonienne

Son parcours personnel et celui des deux autres femmes est marqué par de nombreuses difficultés sociales (chômage, crises du logement, perte de contact avec leur famille…etc.), certaines sont spécifiques à la situation des femmes aujourd’hui par exemple Anna cesse de travailler pour élever sa fille. Ces données en apparences anodines sont le terreau de nombreux problèmes et frustrations de ces femmes. On trouve par exemple de très beau passage sur l’isolement et le sentiment d’abandon. Londres, son réseau de transport ferroviaire et ses différentes banlieues sont des acteurs à part entière du thriller.

Malheureusement, malgré ce travail, je trouve que ce thriller manque de crédibilité. En effet, le portrait de ces trois femmes manque de subtilité et de nuances, leurs vies sont bien trop chargées de drames et de névroses. On se met donc à imaginer le pire et à ne plus craindre grand chose pour ces personnages. De plus, la résolution finale est longue à venir même on se doute bien de ce qu’il en est.

Paula Hawkins échoue donc là où Gillian Flynn excellait dans Gone Girl. Son idée de départ était très intéressante, cette passion d’une femme ayant tout perdu pour ce couple inconnu aurait pu donner lieu à une enquête passionnante et plus émouvante.

A Year in England
A Year in England
Publicités

6 réflexions sur “The Girl on the Train – Paula Hawking

  1. Pour ma part bien aimé cette lecture mais c’est vraiment intéressant de lire ton point de vue car je comprends ta réticence liée aux portraits des personnages! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s