Lolo – Julie Delpy

Lolo

Synopsis: En Thalasso à Biarritz avec sa meilleure amie, Violette, quadra parisienne travaillant dans la mode, rencontre Jean-René, un modeste informaticien fraîchement divorcé. Après des années de solitude, elle se laisse séduire. Il la rejoint à Paris, tentant de s’adapter au microcosme parisien dans lequel elle évolue. Mais c’est sans compter sur la présence de Lolo, le fils chéri de Violette, prêt à tout pour détruire le couple naissant et conserver sa place de favori. 

Avec cette comédie sur les couples improbables et le complexe d’Oedipe, Julie Delpy nous offre un film bien plus dynamique et audacieux que les autres films français de ce registre.

Julie Delpy apporte à cette comédie certaines des obsessions habituelles de ses personnages (le sexe, le bavardage, l’hypocondrie). Les personnages sont tous assez décomplexés et dotés d’une certaine auto-dérision cela donne donc des dialogues très savoureux. La liberté de ton dans les discussions mère-fils est également rafraîchissante.

Une fois les présentations passées, le film adopte un rythme assez classique fait de quiproquos, de gros mensonges et de manipulations. Tous les gags ne font pas mouche mais j’ai souvent souri. La surprise vient de l’importance croissante d’Eloi (excellent Vincent Lacoste) en post-ado presque démoniaque. Et Violette qui ne cesse de se moquer de la naïveté de Jean-René est peut être elle même plus crédule qu’elle n’en a l’air.

La fin est très réussie, tout en restant dans la comédie, le film désamorce des conflits anciens et douloureux.

Bonus:

Le-Skylab

Après avoir vu Lolo, j’ai eu envie de voir un autre film « très français » de la réalisatrice Le Skylab sorti en 2011. Il s’agit d’une chronique d’un weekend en famille durant l’été 1979. Tout y est les jeux et rivalités entre les enfants, l’oncle fachos, les vieux qui perdent la tête. Les acteurs sont excellents. Tout sonne très juste mais il ne se passe strictement rien.

Publicités

8 réflexions sur “Lolo – Julie Delpy

  1. J’aime beaucoup ce que fais Julie Delpy. 2 days in Paris et 2 days in NY étaient vraiment très sympas aussi. elle a un ton mordant sans jamais être méchant.

  2. Je reste mitigée… Disons que je trouve ce dernier film de Delpy sympathique, parfois grinçant, effectivement la fin est ironique, les acteurs sont très bons, on sent qu’il y a de la plume derrière. Mais après, je n’ai pas non plus éclaté de rire (contrairement à 2 days in Paris/NY, là j’étais écroulée), ça fait quand même « grosse comédie française » (je préférais le format plus « indie » de ses précédents films) et y a quand même beaucoup de facilités (notamment la manière dont Violette connait la vérité sur son fils). Cependant, tu me donnes quand même envie de découvrir Le Skylab !

  3. Ton article est très réussi car tu me donnes vraiment envie de voir Lolo. J’adore Karin Viard et je pense qu’elle doit encore exceller dans ce film-là. J’avais adoré aussi Le Skylab!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s