La terre qui penche – Carole Martinez

La-terre-qui-penche

Résumé: Blanche est morte en 1361 à l’âge de douze ans, mais elle a tant vieilli par-delà la mort! La vieille âme qu’elle est devenue aurait tout oublié de sa courte existence si la petite fille qu’elle a été ne la hantait pas. Vieille âme et petite fille partagent la même tombe et leurs récits alternent.

J’ai acheté ce roman au Livre sur la place de Nancy car je suis totalement fan de cette auteure, je trouve son écriture très poétique et très originale dans la littérature contemporaine française qui a tendance parfois à avoir un style quasi-journalistique.

Je n’ai pas été déçue! Ce roman pourrait être un conte médiéval voire une très longue chanson populaire. À travers un contexte historique assez peu détaillé, Carole Martinez dresse le portrait d’une jeune adolescente qui découvre la féminité, l’amour mais aussi l’écriture.

Une passion du récit 

Blanche est la fille d’un seigneur qui sait très peu de choses sur les circonstances de sa naissance et cela l’intrigue. Ce thème constitue l’un des fils conducteurs du récit, elle n’aura de cesse de poser des questions à toutes les personnes qu’elle rencontre un peu comme dans un récit picaresque. Les personnalités qui l’entourent sont toutes assez originales et intéressantes notamment son promis Aymon qui est une sorte de « débile » très attaché à la nature, le père de celui-ci doté d’un amour paternel qui semble totalement anachronique ou encore la Loue qui se personnifie occasionnellement en Bérengère la grande verte du Domaine des murmures.

 Carole Martinez alterne le récit enthousiaste de la jeune Blanche et celui plus pondéré de la vieille âme mais elle insère également des chansons et des poèmes. Elle fait de ce roman un véritable exercice de style où se mêlent joutes épiques, amours impossibles et surnaturel (les fantômes ne sont jamais loin).

Il s’agit donc d’un très beau roman qui se savoure lentement, à la fois conte et poème géant.

Lecture commune avec les copinautes Fanny et Fanny.

Publicités

6 réflexions sur “La terre qui penche – Carole Martinez

  1. J’ai complétement oublié de préparer mon avis… Je me rattrape demain! 😉

    Comme toi j’ai beaucoup aimé ce roman. J’ai découvert Carole Martinez grâce à toi et je t’en remercie. Elle possède un vrai don de conteuse. C’est une histoire et style original. Du jamais lu encore!

  2. Carole Martinez est un auteur que j’ai envie de lire depuis son premier roman. Il faut vraiment que je me décide car à lire toutes vos critiques je passe à coté de jolis livres. Quand j’en ai la possibilité j’aime lire les romans d’un auteur dans l’ordre de leur parution alors celui-ci devra encore patienter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s