Clémentine Churchill, la femme du lion

clementinechurchillJ’ai reçu cette biographie toute récente pour Noël et j’en suis ravie. Elle retrace le rôle de Clémentine Churchill auprès de son charismatique époux, elle s’étend donc sur une période assez longue (1908-1977). Durant ma lecture j’ai par exemple pensé aux Suffragettes et à la série Downton Abbey.

Les 2 auteurs sont des habitués des biographies et des livres politiques, ils ont par exemple consacré un livre de la reine Victoria. Ils s’appuient sur la correspondance du couple et des ouvrages d’historiens. Le livre se lit comme un roman et il est plutôt hagiographique reconnaissons-le tout de suite. La vérité historique semble globalement respectée même si j’ai bondi en lisant qu’Orgueil et Préjugés « est un roman victorien » (sic), en tout cas Churchill trouvait des points communs entre Elizabeth et Clémentine.

Les deux jeunes gens se rencontrent à un dîner et vivent un coup de foudre alors qu’ils ont tous les deux déjà été fiancés à plusieurs reprises. Rapidement, Clémentine trouve sa place en tant que femme de jeune politique prometteur, toujours en recherche d’argent mais doté d’un carnet d’adresse immense. Elle est très belle, joue au tennis et a de l’esprit!

winston-clementine

Le couple se partage entre les maisons secondaires de leurs amis qui sont si nombreux que l’on s’y perd parfois. Les Churchill donnent parfois l’impression d’être un tout petit peu pique-assiette tant leurs amis sont plus riches qu’eux. La Première Guerre mondiale est une épreuve qui permet à Clémentine de se révéler en venant en aide aux femmes. Plus tard durant la Seconde Guerre mondiale, elle multiplie les discours et collecte de l’argent pour le « Fond russe » afin d’aider l’allié soviétique.

Toute sa vie elle restera libérale au sens anglais du terme, c’est-à-dire qu’elle est favorable au droit de vote des femmes, aux réformes sociales et à une meilleure répartition des richesses notamment par un impôt plus juste. Winston, après avoir longtemps bataillé au côté des libéraux finit par prendre la tête des conservateurs.

Le couple a 5 enfants auxquels il consacre assez peu de temps durant leur enfance, si bien qu’à l’exception de Mary, une fois adultes, ils se révèlent assez décevants. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale le couple se recentre sur le demeure de Chartwell et prépare la postérité du nom Churchill.

Léon Blum invité à Chartwell
Léon Blum invité à Chartwell

Durant leur longue vie commune, Clémentine et Winston ont souvent été séparés pour quelques semaines, parfois pour plusieurs mois mais ils sont toujours restés très proches par des lettres quasi-quotidiennes et toujours très affectueuses. Clémentine s’est toujours montré très curieuse et a notamment participé à une expédition maritime de plusieurs mois destinée à capturer des espèces d’animaux rares.

A Year in England
A Year in England
Publicités

3 réflexions sur “Clémentine Churchill, la femme du lion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s