Chocolat – Rochdy Zem

Chocolat

Synopsis: Du cirque au théâtre, de l’anonymat à la gloire, l’incroyable destin du clown Chocolat, premier artiste noir de la scène française. Le duo inédit qu’il forme avec Footit, va rencontrer un immense succès populaire dans le Paris de la Belle époque avant que la célébrité, l’argent facile, le jeu et les discriminations n’usent leur amitié et la carrière de Chocolat. 

Chronique: Chocolat de son vrai nom Rafael Padilla a été redécouvert par Gérard Noiriel un historien spécialiste du monde ouvrier et de l’immigration qui lui a consacré deux biographies. Ce biopic est assez sage, un peu long parfois mais Omar Sy y est excellent!

La première moitié du film montre une vraie success story, une ascension à deux. En effet, Rafael qui avait commencé sa carrière dans un sombre cirque de province rencontre George Footit un clown triste et plus âgé (James Thierré petit fils de Charlie Chaplin et ça se voit). Ensemble ils conquièrent Paris, si George s’occupe des contrats et « conçoit » les spectacles, Chocolat attire irrésistiblement l’attention du public. Le choix d’Omar Sy s’impose comme une évidence. La capacité du clown à susciter l’empathie avec le public, à surgir au milieu des travées ou à profiter sans fausse modestie de son succès sont interprétées avec justesse et naturel.

Chocolat-Lumières
Spectacle Guillaume Tell du duo immortalisé par les frères Lumière

L’histoire connaît ensuite un rebondissement qui met Rafael face à la fragilité de sa situation (il n’a pas de réel état civil) et traite assez profondément des multiples formes (parfois inconscientes) de racisme auxquelles il est confronté. Hélas, à l’image du héros on se lasse de l’aspect répétitif de ses sketchs (dans lesquels il finit toujours par recevoir une fessée). L’intrigue aurait largement pu être resserrée.

Apôtre de la thérapie par le rire (1910) Photographie de M.L Branger-Roger Viollet
Apôtre de la thérapie par le rire (1910) Photographie de M.L Branger-Roger Viollet

Ce film a donc l’immense mérite de nous présenter un personnage méconnu qui a gagné sa place dans le panthéon artistique français. À travers lui, on découvre aussi toute une période riche en mutations: de la Belle Époque à la Première Guerre mondiale.

Publicités

4 réflexions sur “Chocolat – Rochdy Zem

  1. C’est le petit fils de Chaplin, celui qui lui donne la réplique ?? En le voyant en passant à la télé, je me disais qu’il avait une tête sympathique et un air de je-ne-sais-quoi de connu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s