La cache – Christophe Bolstanski

christophe-boltanski-la-cache

Résumé: Que se passe-t-il quand on tête au biberon à la fois le génie et les névroses d’une famille pas comme les autres, les Boltanski ? Que se passe-t-il quand un grand-père qui se pensait bien français, mais voilà la guerre qui arrive, doit se cacher des siens, chez lui, en plein Paris, dans un « entre-deux », comme un clandestin ? Quel est l’héritage de la peur, mais aussi de l’excentricité, du talent et de la liberté bohème ?

Chronique: Christophe Boltanski dresse un portrait tendre et parfois surprenant de sa famille paternelle. À travers les différentes pièces qui composent leur hôtel particulier il fait avancer son enquête sur les origines de sa famille et les épreuves du XXe siècle qu’ils ont traversé.

Le personnage central est celui de la grande-mère qui malgré les traces de sa poliomyélite mène la maisonnée d’une main de maître et a gardé longtemps ses fils autour d’elle. Son mari, un médecin mélancolique descend d’une lignée d’immigrés juifs d’Odessa. Christophe tente d’enquêter sur les origines de sa famille et de passer outre les légendes entretenues par des grands-mères un brin mythomanes dignes de romans de Romain Gary. Leur histoire montre que l’intégration en France n’est pas si linéaire que cela. La seconde guerre mondiale en est la preuve la plus cruelle. Du côté de sa grande-mère c’est une adoption et un changement d’identité qui a fait basculé son destin.

En évoquant toutes les excentricités de sa famille, Christophe Boltanski livre une critique féroce de la bourgeoisie bien pensante toujours prête à dénoncer et à critiquer. Élevés de façon très libre et recroquevillés sur leur hôtel particulier le père, la tante et les oncles de Christophe sont tous devenus des artistes ou des chercheurs en sciences humaines. Si vous êtes curieux vous pouvez facilement trouver leurs travaux ainsi que ceux de sa grand-mère. Ils représentent à plus d’un titre ce qui fait la France bien qu’ils passent pour des intrus dans leur quartier bourgeois.

Christophe Boltanski nous offre donc un premier roman très émouvant quelque part entre les romans autobiographiques de Roman Gary et le clan Malaussène imaginé par Daniel Pennac. De façon subtile il rend hommage à l’intégration de ses ancêtres.

Ma meilleure lecture du Roman des étudiants cette année la barre est très haute!

Publicités

2 réflexions sur “La cache – Christophe Bolstanski

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s