L’économie du couple – Joachim Lafosse

L_Economie_du_couple

Synopsis (Allociné): Après 15 ans de vie commune, Marie et Boris se séparent. Or, c’est elle qui a acheté la maison dans laquelle ils vivent avec leurs 2 filles, mais c’est lui qui l’a entièrement rénovée. A présent, ils sont obligés d’y cohabiter, Boris n’ayant pas les moyens de se reloger. A l’heure des comptes, aucun des deux ne veut lâcher sur ce qu’il juge avoir apporté.

Chronique: L’économie du couple est un film à l’image de son titre: sobre et implacable. En parlant d’économie, ce terme vient du grec ancien « Oikos » et « Nomia », le terme d’oikos désignait la maisonnée au sens large du terme (terres agricoles, famille, budget et même…esclaves à l’époque). Avant d’avoir le sens actuel, la notion d’économie était donc liée à celle de la gestion d’une grande famille. L’appliquer à une famille actuelle est donc assez intelligent car avec leur séparation Marie et Boris vont devoir solder tous leurs intérêts communs.

« Dans la maison »

Dans ce huis-clos familial, le choix du  lieu de tournage était essentiel. La maison qui a été choisie est très ouverte autour d’un grand salon et lumineuse avec beaucoup de portes composées de carreaux. Elle facilite donc la mise en scène. Cinématographiquement le film n’est pas forcément impressionnant mais le réalisateur s’adapte au sujet, il floute parfois l’un des 2 parents pour mieux donner la parole à l’autre puis réalise l’effet inverse un peu comme si nous étions dans un procès et qu’il fallait entendre les récriminations de chacun.

l-economie-du-couple

Sur le fond, le film ressemble un peu à ceux d’Asghar Faradhi (Une séparation, Le passé). Il est presque entièrement composé de discussions qui tournent souvent en disputes. Il est intéressant de voir comment Boris tente de remettre en question des documents juridiques ou une situation de comptes par des jugements plus « moraux » ou des interprétations différentes de celles de Marie.

Le film s’appuie énormément sur les acteurs qui sont excellents. Cédric Kahn est charismatique, j’aimerais bien le voir plus souvent à l’écran et pas forcément dans des rôles de méchant (cf: Un homme à la hauteur). Bérénice Bejo est très bien aussi dans le rôle de la plus « sérieuse » des deux. Les jumelles sont bien identifiées et différenciées avec Jade qui semble un peu plus à la traîne que Margaux.

Il s’agit donc d’un film qui traite d’un thème de société universel sans la lourdeur qu’on trouve parfois dans les films français.

Publicités

3 réflexions sur “L’économie du couple – Joachim Lafosse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s